© Wild, Ensemble

[Ensemble]

Aux Docks d’Arles

Du mercredi 8 au dimanche 26 juillet 2020
Du jeudi au dimanche de 11h à 13h et de 15h30 à 19h

Visite commentée et rencontre d’artiste, tous les jours à partir de 16h

plasticiens

Jean Arène, Henri Baviera, Caroll Bertin, Marie-ange Boularand, DKZ, Maurice Hache, Bernard Hennequin, Florence Moradei Bertin, Nioré, Luis Ramondi, Claudia Serantes, Catherine Vanier.

photographes

Sandra Affentranger, Brigitte Bauer, Vincent Beaume, Fatoumata Diabaté, Jean-Luc Dubin, Vincent Germond, Catherine Tsakona, Nontsikelelo Veleko, Wild.

Cette saison 2020, si particulière, nous donne l’opportunité et l’envie de présenter à nouveaux les œuvres d’artistes plasticiens et photographes que nous avons eu l’honneur et le plaisir de présenter au sein de notre espace associatif depuis son ouverture en 2016.
Bien sûr, compte-tenu des difficultés techniques et autres liées à la pandémie, en juillet prochain, nous montrerons les travaux des artistes résidant dans un périmètre géographique local et régional. Ainsi, une cinquantaine d’œuvres de 11 plasticiens et 9 photographes seront réunies pour la première fois aux Docks d’Arles.
On vous espère !

© Jean Arène

© Jean Arène

Vientiane, une ville en transition

Aux Docks d’Arles

Du jeudi 6 au dimanche 23 août 2020
Du mardi au dimanche de 11h à 13h et de 15h30 à 19h

En présence du photographe à l’ouverture

Antonin Lainé – photographe

Né en 1981, il vit et travaille à Paris
Photographe indépendant et éditeur photo pour la presse, il poursuit depuis quinze ans un travail documentaire sur les friches industrielles et les mines en Europe. Il s’est également intéressé aux mutations des villes, notamment en Afrique Australe et en Asie du Sud-Est.
Les photos présentées aux Docks d’Arles sont issues de ce travail initié en 2005 à Vientiane, la capitale du Laos, au moment où la ville se transforme et s’urbanise au détriment de son environnement et de sa vocation rurale.

—————

Born in 1981. He lives and works in Paris.
He is a documentary photographer and an editorial photo-editor for the newspapers in France.
His photografic works are concerned with the wastelands and mining sites in Europe as well as the mutations of cities in southern Africa and South-East Asia.
The exhibition at the Docks d’Arles shows the transformation of Vientiane in Laos, in 2005 at the time the nation’s capital began to undergo big urbanistic changes affecting its environment and its rural prime objective.

© Antonin Lainé, Vientiane, une ville en transition

© Antonin Lainé, Vientiane, une ville en transition

Diptyques urbains et Abroad

Aux Docks d’Arles

Du 1er au 13 septembre 2020
Du mardi au dimanche de 11h à 13h et de 15h30 à 19h
En présence du photographe

Vernissage le vendredi 4 septembre à partir de 18h

Laurent Ardhuin- photographe

Diptyques Urbains
La série dévoile des itinéraires au cœur de grandes villes internationales à travers leurs architectures et singularités, dans un travail de réappropriation où se redessinent leurs paysages.
Des images urbaines, oniriques parfois, présentées et ordonnées de manière à créer des confrontations, des conjugaisons, de nouveaux diptyques.
Faire naître des paysages urbains où les signes se répondent, créant une circulation imaginaire à la place de la logique géographique.

Abroad
Cette série s’inscrit dans une recherche photographique avec la volonté d’offrir un point de vue singulier des espaces. Jouer avec leurs divergences, dissemblances et transparences.
Il s’agit de saisir une ambiance et une atmosphère en y incorporant esthétisme et poésie afin d’apporter un regard artistique basé sur la précision, la suggestion, l’invention, et s’inspirer autant de l’imaginaire que de détails.

———————-

The “Urban Diptychs” series reveals unique itineraries in the heart of big international cities through their architecture and singularity that have been appropriated, their landscapes redrawn. Urban images, at times dreamlike, presented and ordered to create confrontations, conjugations, new diptychs.
Create urban landscapes where signs meet, creating imaginary movement instead of a geographic logic.
The “Abroad” series is part of a photographic research with the desire to offer a singular point of view of spaces. A play with their differences, dissimilarities and transparencies. It’s about capturing an atmosphere by incorporating aesthetics and poetry in order
to bring an artistic look based on precision, suggestion, invention, and to be inspired as much by imagination than by details.

©-Laurent-Ardhuin-Diptyques-urbains-Tokyo-2017-Aux-Docks-d_Arles

Tokyo 2017 © Laurent Ardhuin

Aux Docks d’Arles

44 rue du Docteur Fanton
13200 Arles

contact
 Marie-Françoise Becchetti
+33 6 24 25 88 79

La galerie située dans le périmètre historique de la cité, raconte dans ses fondations et ses murs, son passé millénaire mais aussi plus récent, depuis l’Arc de Constantin aujourd’hui disparu, les vestiges du couvent médiéval des Dominicains Prêcheurs jusqu’à l’épicerie « Aux Docks d’Arles » du début du XXème siècle dont la galerie porte le nom.
Depuis son ouverture en juillet 2016 l’espace d’exposition, géré par quelques passionnés, regroupés en association loi 1901, présente chaque année, les œuvres de peintres, sculpteurs, plasticiens et photographes, en s’attachant à promouvoir et à défendre le travail de ces artistes venus de tous horizons…

————–

The gallery located in the historical perimeter of the city of Arles, holds in its foundations and walls the traces of Ancient Roman history with the Arc of Constantine ( disappeared today), the remains of a medieval convent (Dominicains Prêcheurs) and the name it still bears of the early 20th century grocery store : « Aux Docks d’Arles ».
Since its inauguration in july 2016, the exhibition space, run by an association of art supporters, presents each year works of painters, sculptors, visual artists and photographers, staying focused on promoting and defending these artists come from all horizons…