MAISON VOLVER

© Laurent Golaz

Arles Confinement 2020

Maison Volver

Du 15 juin au 15 juillet 2020

Vernissage le 15 juin à 18h30

Laurent Golaz
Fabrice Mauger
Nadia Garde
Cecilia Morra

Quatre personnes restituent leurs différents points de vues sur le confinement à Arles.

© Fabrice Mauger - Galerie Volver

© Fabrice Mauger

© Nadia Garde - Galerie Volver

© Nadia Garde

© Cecilia Morra - Galerie Volver

© Cecilia Morra

New York 4th Dimension

Maison Volver

Du vendredi 17 juillet au dimanche 30 août 2020

Vernissage vendredi 17 juillet 18h30

Cecil Ka

Dans un lieu de passage à priori impersonnel, commun à de nombreuses métropoles, apparaît au moment de la fête des morts, une faune hétéroclite surgie de nulle part.
L’espace d’ordinaire froid et transitoire se trouve soudain arpenté par des créatures étranges. Dans un ballet surnaturel se côtoient morts et vivants, super héros et anonymes.
Cecil KA convoque ici ses thèmes de prédilection et livre un regard nuancé entre fiction et réalité.
L’espace-temps s’apparente à une 4e Dimension, le monde dans cet étrange brouillard peut s’avérer surprenant, joyeux, inquiétant voire jubilatoire.
D’origine arlésienne, flamenca et polonaise, Cecil Ka est née à Arles. Elle vit et travaille à Arles et Séville.
Photographe à la formation universitaire en sciences humaines spécialisée dans les représentations et des images mentales, son travail s’inscrit dans une démarche de création contemporaine.
Après des missions à Madrid, elle travaille pour Lucien Clergue avant d’entreprendre un travail audiovisuel plus large au service d’autres artistes.
La recherche des identités à travers le costume représente un axe central dans son travail à travers d’autres thèmes récurrents : l’enfance, la fête, la mort.
Elle s’intéresse particulièrement aux fêtes d’enfance et aux fêtes des morts à Séville, à New York et au Mexique qui donneront lieu à plusieurs séries et expositions dont New York 4th dimension dont l’action se situe à New York dans une station de Brooklyn.
En déployant des dispositifs simples et rigoureux Cecil Ka met en évidence des phénomènes de célébration qui lui permettent de réaliser des représentations de la société occidentale contemporaine.
Son exposition Flamenca ! initialement prévue en 2020 dans le programme associé des Rencontres d’Arles au Musée de Camargue se déroulera dans le même cadre en 2021.

4th_dimension©CECIL_KA

© Cecil Ka

Par dessus tout

Maison Volver

Du 1er au 30 septembre 2020

Lionel Roux

« La photographie de paysage se situe pour moi dans la continuité des représentations qu’en faisaient les peintres classiques ou les cartes de Cassini. Comme eux, je construis mes images à partir d’une position élevée, d’un promontoire. Du haut de mon camion nacelle, je dépasse la cime des arbres, j’ouvre la perspective, je vise au loin. Avec ma chambre panoramique ainsi montée, je me suis attelé à photographier la plaine de la Crau, la Camargue et les Alpilles de façon régulière. C’est une histoire de traits, de lignes et de courbes qui définissent et balisent le territoire. Je me suis attaché à y revenir sans cesse. Ce sont des territoires très contrastés, blancs, verts, ocres, désertiques, marécageux, plats, escarpés…, où l’urbain, le rural, l’industriel, les espaces naturels se touchent, se frottent et se frictionnent. Au cœur de ces espaces qui me fascinent, les hommes parcourent, cultivent, bâtissent, convoitent ou protègent ces terres. Malgré les conflits d’usages, ces paysages restent admirables, par dessus tout ».

« L’art, c’est ce qu’on laissera quand il n’y aura plus rien » selon Régis Jauffret ; c’est un peu ce que peut penser un photographe (moi en l’occurrence) quand il photographie un paysage. Depuis 20 ans je fais des images du territoire en me disant que si le paysage est « emporté » par le climat social, le climat politique, le climat culturel, le climat tout court, il en restera toujours quelques chose. C’est à dire un négatif couleur de 6 par 17 cm qui, selon les normes de conservation, pourra être conservé, scanné, reproduit, agrandi, pendant plus d’un siècle à partir de sa matrice originale. »

Lionel Roux vit à Arles. Il est engagé dans des projets de photographies aériennes, terrestres et sous-marines avec pour sujet de prédilection les paysages méditerranéens. Lauréat des prix de la vocation des fondations Bleustein Blanchet et Montalembert.
Il travaille actuellement pour le CNRS au sein du Centre Camille Jullian à Aix-en-Provence comme photographe au service des archéologues en Méditerranée et réalise des films documentaires.

© Lionel Roux

© Lionel Roux

Maison Volver

 8 Rue de La Cavalerie
13200 Arles

contact
Carole Picard
04 90 96 05 88

Cet hôtel pensé comme une maison…. au cœur du centre historique d’Arles, à quelques pas des arènes.