GM, 2017, photographie couleur cprint, 15 x 20 cm © Stéphane Pichard

Ce que voient les oiseaux 

Galerie Quatre

Du 20 juin au 12 septembre 2020

Stéphane Pichard

L’exposition Ce que voient les oiseaux rassemble trois vidéos et une photographie.
C’est la nature du pare-choc (Lulu), du fichu de pluie (GM), de la suspension de la fleur la tête en bas (Silène maritime), des déchets mouvants (Ce que voient les oiseaux), qui caractérise l’appréhension qui en découle, la façon de saisir les images.
Ces éléments banales – Ah mince il faut laver la voiture  !– changent le rapport au visible, au vivant. Ce sont des éléments artificiels qui ont perdu leur logique, qui ne sont plus opérant, ils sont dés-opérant ou mal-opérant, ils requestionnent notre attention et tordent notre compréhension du monde.
Quelque chose a changé dans ces éléments du réel, qui a essentiellement changé avant même le changement de notre perception. Il résulte, de ces vanités contemporaine, une rupture entre ce qu’ils sont censés être et ce qui advient de l’humanité, une dissonance cognitive.
Ce que voient les oiseaux c’est l’écart entre le perçu et le certain. Notre certitude, c’est que nous ne savons pas ce que voient les oiseaux. Encore faut-il mettre les doigts, incrédule, dans l’incertitude.

Stéphane Pichard.

 

Galerie Quatre

67, rue du Quatre Septembre
13200 Arles

contact
Laurent Bourderon
06 09 75 36 50

C’est en 2015 que Laurent Bourderon ouvre la galerie quatre à Arles. Consacrée à l’art contemporain, sa programmation se concentre autour des pratiques actuelles avec la volonté de mêler la scène locale et internationale, artistes reconnus et en devenir afin de tracer une ligne intergénérationnelle.