© Stéphanie Jabir

Exposition collective

La table ronde

Du 18 juillet au 15 août 2020

Vernissage le 18 juillet

Charlotte Antoni
Stéphanie Jabir
Armelle Sèvre

Charlotte Antoni
Dessinatrice, Charlotte Antoni vit et travaille à Arles. Elle utilise diverses technique, gravure, sérigraphie, aquarelle, crayon, etc.
Ces dessins font échos à une série qui traitait de la relation homme animal, de nos peurs les plus intimes.
Ne plus avoir peur de la peur elle même. Cette série serait un voyage initiatique au coeur des peurs.

« Les formes comme des ombres étaient au départ des automatismes de l’inconscient, la suite devient une réflexion sur la réalité.
Au début il n’y avait pas la conscience des préoccupations pour ces mondes multiformes, visions mélangées à des rêves et les corps comme désespérément attirés dans ce magma.
Les voiles sont les gardiens de cette réalité dans l’invisible, une sensation qui nous dépasse et que nous ne pouvons palper.
C’était des formes de réalités partiellement réalisées. Où est cette réalité? Qu’est ce qui différencie la vraie réalité de la fausse ?  »
La réalité, c’est ce qui continue d’exister lorsqu’on cesse d’y croire | Philipp K. Dick

Armelle Sèvre
Photographe auteure indépendante, née en 1982, Armelle Sèvre vit et travaille dans le sud de la France. Elle valide en 2017 son diplôme à l’ENSP et assiste des photographes comme olivier Metzger et Hervé Hôte. Son travail s’attache à questionner le lien entre les mediums cinématographiques et photographiques ou comment faire discuter ces deux statuts d’images sans les opposer. Elle expose son travail dans différentes galeries et festivals et lors de ventes aux enchères. Elle réalise en ce moment un film documentaire de création autour de l’œuvre photographique de Dolorès Marat.

Revoir la mer est une série photographique prise à l’heure bleue, au court de plusieurs déplacements insulaires et qui invoque le souvenir. Prendre le temps de la lumière et de la contemplation. Revoir la mer c’est comme un état amoureux ; c’est toujours une émotion vive entre accalmies et tempêtes. Rester des heures et se laisser porter par ce mouvement perpétuel, partir un peu. Il en reste des empreintes, quelques traces intimes et intérieures, comme suspendues. « Ton corps contre mon corps c’était comme revoir la mer » Arlt.

Stéphanie Jabir
Evry, 1974
Artiste et art-thérapeute, vit et travaille à Arles.
Elle présente ici une série de dessins intitulée Cloud(s) réalisée sur papier japonais, à l’encre de chine, café et aquarelle.
Ces dessins font partie d’un travail de recherche sur la dissolution. L’encre vient ici froisser la matière pendant que l’aquarelle détend chaque fibre en jouant avec la transparence du papier. Ce qui jaillit du support s’abreuve soudain d’une calligraphie nouvelle. Étranges métamorphoses, subtiles anamorphoses que celles qui déjouent, peu à peu, les formes. Le regard se fait itinérant ; l’itinérance se fait écoute.

Charlotte Antoni

© Charlotte Antoni

Armelle Sèvre

© Armelle Sèvre

La Table Ronde

19 rue des Arènes
13200 Arles

contact
Charlotte Antoni
06 52 35 52 31

“La Table Ronde est un club composé d’hommes de moins de 40 ans (les «Tablers») issus d’origines sociales ou professionnelles diverses qui a pour but de réunir de jeunes actifs soucieux de promouvoir par leurs actions, tant les valeurs morales, professionnelles que civique en rapport avec leur temps.
La Table Ronde permet de pouvoir s’impliquer dans une action, qu’elle soit culturelle, humanitaire ou sportive : rien n’est imposé, mais c’est par la force de l’engagement que se révèle le sens de la Table Ronde.
Partant de ces valeurs, la Table Ronde d’Arles a décidé, vu le contexte difficile que traverse notre ville, de s’engager et soutenir des artistes Arlésiennes. Nous avons mis à leur disposition les ressources nécessaires pour organiser cette exposition collective de Charlotte, Armelle et Stéphanie.”
Les Tablers