FONDATION MANUEL RIVERA-ORTIZ – Les pionniers

Collage de Boris Vian © Cohérie Boris Vian

Les pionniers

Fondation Manuel Rivera Ortiz

commissariat général Nicolas Havette

Du 3 juillet au 5 septembre 2020
du mardi au samedi de 12h à 19h

Boris Vian
Wu Cheng-Chang
Mathias Benguigui
Agathe Kalfas
Sylvie Léget
Pablo Ernesto Piovano
Andréa Olga Mantovani

Commissaires d’exposition Audrey Hoareau et Lionel Charier

« Les Pionniers », ce titre à peine prononcé évoque de manière un peu provocante des notions qui semblent d’un autre temps : frontières, colons, occupants, explorateurs, quelque chose de l’ordre de la conquête…
Mais cet été à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz, nous vous invitons à faire un pas de côté, à changer de point de vue. Nous vous invitons à vous poser la question avec nous : s’il n’y a plus de Terra Incognita ni de « grands explorateurs » … qui sont les réels Pionniers aujourd’hui ? Les êtres humains ont parcellisé, surveillé, exploité les espaces terrestres, aériens, maritimes. Exit les Terra Incognita, les cartes sont pleines… il est temps de les rebattre ! Les 6 expositions que nous vous présentons invitent à questionner nos limites tant physiques que mentales ou spirituelles.
Et la période que nous traversons nous pousse à nous questionner intimement.
Nous voulons donner la voix à des hommes et des femmes assez lucides pour penser en dehors des limites que nos sociétés ont globalement établies sur des considérations anthropocentriques, anthropométriques, mécaniques, puis numériques. Au sein de nos 600 mètres carrés d’espace d’exposition au cœur de la capitale de la Photographie, nous voulons faire entrer en résonance des photographes, vidéastes, designers sonores, des activistes, des individus, des citoyens qui s’engagent pour améliorer nos vies et notre rapport à notre environnement par l’augmentation de notre savoir et l’élargissement de nos univers individuels. Il y a dans le fait de réutiliser le mot pionnier une volonté de mettre en avant une soif de connaissance, plutôt qu’une envie de se rassurer et de reconnaitre le monde tel qu’on le connait.
Dans les expositions à la Fondation MRO, les humains devant ou derrière les caméras, en conscience ou non, sont des pionniers et ouvrent des voies, des idées et, nous le souhaitons !, vous donneront envie de trouver les vôtres. Être pionnier n’est-ce pas tenter de se comprendre et d’affirmer sa singularité vis-à-vis d’un groupe, d’un espace, afin de lui en offrir son propre reflet ? Comprendre sa différence pour en faire don et construire un ensemble de singularités conscientes les unes des autres ?

————–

“Les Pionniers,” this barely spoken title evokes in a somewhat provocative way notions that seem from another time: borders, settlers, occupiers, explorers, something like conquest.
But this summer at the Manuel Rivera-Ortiz Foundation, we invite you to take a step aside, to change your point of view. We invite you to ask yourself the question: If there are no more Terra Incognita or “great explorers”… who are the real Pioneers today? Human beings have fragmented, monitored, and exploited land, air, and sea spaces. Exit the Terra Incognita, the cards are full. It’s time to reshuffle them! The 6 exhibitions that we are presenting invite you to question our physical, mental, and spiritual limits.
And the times we are currently experiencing lead us to question ourselves intimately.
We want to give voice to men and women who think outside the boundaries of their own limits. Outside of society’s glaringly established norms regarding humanity as the central or most important figure of existence. Or as it relates to the scientific study of human proportionally, mechanically and spiritually. Within our 600 square meters of exhibition space in the heart of the capital of Photography, we bring together photographers, video- graphers, sound designers, activists, individuals, citizens, committed to improving our lives and our relationship to our environment by increasing our knowledge and expanding our individual universes. There is in the fact of re-using the word pioneer a desire to put forward a thirst for knowledge, rather than a desire to reassure oneself and to recognize the world as we know it.
In the exhibitions at the MRO Foundation, humans in front of or behind the cameras, consciously or not, are pioneers and open up paths, ideas and, we hope!, will make you want to find yours. Isn’t being a pioneer trying to understand yourself and assert your uniqueness concerning a group, space, to offer it its own reflection? Understand its difference to donate it and build a set of singularities that are conscious of each other?

VISION OF TAIWAN. Taihsi, 2019 © Wu CHENG-CHANG

Vision of Taiwan – Taihsi, 2019 © Wu Cheng-Chang

Pablo-Ernesto-Piovano

Mapuches. The Awakening of Ancient Voices © Pablo Ernesto Piovano

VIAN - Phot098_DR Archives Cohérie Boris Vian_BV apprenant à jouer de la trompette à son fils Patrick en 1946.jpg

Boris Vian apprenant à jouer de la trompette à son fils Patrick en 1946 © Cohérie Boris Vian

Andrea-Mantovani

Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait – Smoke, 2018 © Andrea Olga Mantovani

GIVING BIRTH IN EXILE - Uba h 1, 2018 © Sylvie LÉGET

Giving Birth in exile – Ubah 1, 2018 © Sylvie Léget

Exils Egéens, 2018 © Mathias Benguigui

Exils Egéens, 2018 © Mathias Benguigui

Fondation Manuel Rivera Ortiz

18 rue de la Calade
13200 Arles

contact
Nicolas Havette

Créée en 2010, la Fondation Manuel Rivera-Ortiz vise à encourager une nouvelle génération de photographes – armés uniquement d’un appareil photo et d’une vision d’un monde meilleur -, à parcourir le monde et capturer l’humanité en mouvement.

Grand Partenaire
ChromaLuxe
Partenaires exposition
Ministère de la Culture de la République de Chine Taiwan & Centre Culturel de Taiwan à Paris
Universal Music France, Fujifilm, Les lectures électriques, Hospice General, Blinkl, Atelier SHL